Les lundis du leadership : Si vous savez divertir les gens, vous leur faîtes du bien


Publié il y a 1 semaine

 

Alors qu’Avengers : Endgame triomphe dans les salles, Disney a dévoilé une partie de son calendrier de sorties ciné jusqu’en 2027 ! Quand on voit une ministre citer à la tribune la chanson d’Elsa ou des footballeurs faire le signe de la victoire du Wakanda, on réalise à quel point ces œuvres – et celles qui viendront – font partie intégrante de la pop culture. “Je fais des films pour divertir le public, je laisse aux savants le soin de les décoder. Moi, je suis fier d’être dans le show business, qui n’est pas de l’Art, mais l’art de divertir”, disait en son temps Walt Disney.

 

« Divertir », c’est au sens premier et latin du terme, « détourner les hommes de la bonne voie’ (celle de la culture et du sacré) », rappelle Sébastien Durand, expert en storytelling et pop culture. « Ce n’est que récemment que le terme « divertissement » a pris un sens plus positif, qu’assume pour sa part, sans complexe, le mot anglais d’’entertainment ».

 

Ce changement dans les mentalités donne désormais des chefs d’œuvre à la culture, pop ou pas. Laissons le mot de la fin au regretté Stan Lee : « J’ai longtemps été gêné de n’être qu’un auteur de comics alors que d’autres personnes construisaient des ponts ou faisaient carrière dans le domaine médical. Et puis, j’ai commencé à réaliser que le divertissement est une des choses les plus importantes dans la vie. Sans cela, on risquerait de sombrer. Si vous savez divertir les gens, alors vous leur faites du bien ! »