#ILOVEMYJOB : Stéphane Bonnet


Publié il y a 1 mois

Il y a maintenant 25 ans, Stéphane Bonnet est arrivé au sein de Buena Vista Home Entertainement comme chef de secteur commercial sur la Région Alsace puis Centre-Ouest. Après avoir quitté l’entreprise pendant deux ans, il a fait le choix de revenir travailler au sein de Disney France afin de pouvoir poursuivre le chemin qu’il avait commencé à tracer dans l’entreprise.

 

Aujourd’hui, Stéphane occupe le poste de Responsable du département Business Analytics.

 

Retours sur les étapes clés qui ont marqué son parcours et les motivations qui l’ont guidées tout au long de sa carrière.

 

 

 

  • Pourrais-tu nous parler de ton parcours au sein de l’entreprise ?

 

J’ai un parcours un peu particulier chez Disney étant donné que j’ai quitté l’entreprise pour y revenir deux ans après.

J’ai démarré chez Buena Vista Home Entertainment il y a 25 ans comme chef de secteur commercial sur la Région Alsace puis Centre-ouest. Je devais assurer la vente et la revente de toutes nos nouveautés et du catalogue auprès des enseignes alimentaires et spécialisées. C’était l’époque de la Video Home System (VHS) avec des mises en place de plus de 3 millions d’unités sur le Roi Lion par exemple.
Ensuite, j’ai décidé de quitter l’entreprise pour finalement y revenir deux ans après pour occuper le poste d’interface vente-marketing (lancement produit, gestion commerciale…). Depuis, j’ai occupé le poste de responsable commercial planning puis celui de responsable du département Business Analytics au sein du département finance.

 

 

 

  • En quoi consiste ton métier ?

 

 

Notre département intervient en support des équipes retail principalement, mais également finance et marketing. Ma mission principale est de fournir une aide à la décision, grâce notamment à l’analyse des ventes et des données sur l’ensemble des catégories sur lesquelles Disney France opère.

Si je devais résumer en quelques mots-clés, j’emploierai les termes suivants : analyses et prévisions des ventes, tendances, perspectives et opportunités catégories et enseignes.

 

 

 

  • Qu’est-ce que tu aimes dans ta mission ?

 

 

Compte tenu de mon background, j’aime évidemment beaucoup travailler avec l’équipe commerciale, sur des sujets opérationnels ou stratégiques mais ce qui rend également mon job passionnant, c’est de pouvoir travailler avec différentes équipes et sur des problématiques très variées.

 

 

 

  • En quoi ce travail est différent chez Disney ?

 

 

Chez Disney, on ne s’ennuie jamais. Nous sommes toujours sollicités sur des projets très différents. L’entreprise est en mouvement perpétuel et ces changements sont très stimulants.

Si j’ai fait le choix de revenir chez Disney, c’est parce que je n’avais pas fait tout le tour. Je souhaitais encore évoluer dans mon métier et le poste « Interface vente-marketing » m’attirait.

 

 

 

  • Quelles sont les 2/3 compétences principales que tu as acquises au cours tes expériences ?

 

J’ai pu mettre à profit et développer mes capacités d’analyse au cours de ces années. J’ai également appris à travailler avec différents profils de personnes et bien évidemment à manager une équipe. Mais quand on a la chance d’avoir une équipe au top, c’est plus facile !

 

 

 

  • Y a-t-il une ou plusieurs anecdotes #Disney que tu as envie de partager ?

 

Pour la sortie du tout premier Avengers, j’avais été bluffé par les résultats au box-office avec plus de 4.5 millions d’entrées. Quatre mois après, nous sortions le titre en vidéo et j’avais tout autant été impressionné par les ventes sur les premiers jours d’exploitation. Nous devions estimer les ventes dès le lundi suivant la sortie et nous avions refait plusieurs fois les estimations tellement les chiffres nous paraissaient incroyables. Quasiment 250.000 pièces avaient été vendues en quelques jours. Un démarrage qui n’a pas été égalé depuis cette date et qui laissait augurer de l’énorme attrait pour la franchise Avengers. On le voit bien évidemment aujourd’hui avec l’incroyable engouement autour d’Avengers Endgame.

 

Le sport occupe une place très importante dans ma vie. J’aime en parler mais encore plus le pratiquer (tennis, padel, course à pied).

Dans ce cadre il y a quatre ans, Disney France nous a donné l’opportunité de participer au « Disney Intrapreneur challenge » dont l’objectif était de réfléchir à un projet innovant et responsable. J’avais bien évidemment choisi le sport comme sujet de réflexion et avec mon collègue Vincent, nous avions eu la chance d’être présélectionné pour une journée de développement et de brainstorming à Londres. Finalement, le projet n’a pas été retenu, mais grâce à cette expérience, j’ai pu réfléchir et travailler en commun sur un sujet qui m’est cher et en dehors du cadre habituel, ce qui a été véritablement enrichissant.

Enfin, sous l’impulsion de Lydie, j’ai la chance de courir régulièrement avec mes collègues, en semaine mais également sur des courses officielles, ce que je n’avais jamais osé faire auparavant. C’est une réelle chance de pouvoir partager ça avec mes collègues et avoir pu participer à mon premier semi-marathon sur le site de Disneyland Paris il y a deux ans restera un très grand souvenir.

 

 

 

  • As-tu une citation Disney, Marvel, ou Star Wars préférée ?

« Tu ne peux pas empêcher que tout change, pas plus qu’on ne peut empêcher les soleils de se coucher ». Shmi Skywalker (mère d’Anakin)